Publicités

Le musée de la science et de l’histoire de Chicago organise une exposition sur les technologies portables

Chaussures à lacets automatiques, une combinaison de jet qui permet au porteur de s’envoler à 12 000 pieds au-dessus du sol et une coiffe qui change de couleur en fonction des ondes cérébrales. C’est ce que vous verrez à Wired to Wear , l’exposition consacrée à la fusion de la technologie et du corps humain, ouverte à partir du 21 mars au Musée de la science et de l’industrie à Chicago.

Les pièces ont été conçues par Google et la Nasa, ainsi que par des artistes renommés tels que Suzi Webster, Anouk Wipprecht et Jordan Reeves. Parmi les points forts, citons SpiderSense de Victor Mateevitsi, une combinaison tactile qui permet aux porteurs de sentir l’environnement qui les entoure sur leur propre corps, grâce à de minuscules moteurs qui vibrent doucement sur leur peau.

Les visiteurs pourront également voir une combinaison de chasse équipée de cinq mini-packs de jet, ce qui permet au porteur de parcourir 30 milles à l’heure et de s’élever à 12 000 pieds au-dessus du sol.

Wired to Wear dure jusqu’en mai 2020, les billets coûtent 12 dollars US pour les adultes.

http://ln4.fr/ln45acbb892a96c6
Publicités


Catégories :Déco-design, Divertissements

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :